La Pomme vous conseille… Nevermoor – Tome 1 : Les Défis de Morrigane Crow

20/03/2020 0 Par Miss PommePomme

Bonjour les petits fruits 🙂

Aujourd’hui je vous parle d’une livre que j’ai découvert grâce à mon amie Chrystelle que je remercie du fond du cœur de m’avoir offert ce beau livre pour Noël. Il s’agit de Nevemoor –  Tome 1 : Les défis de Morrigane Crow.

Nevemoor – Tome 1 : Les défis de Morrigane Crow est le premier tome d’une saga de roman jeunesse écrit par Jessica Townsend, une autrice Australienne. Passionnée par les animaux et tout particulièrement par les félins (en témoigne l’un des personnages emblématiques de Nevermoor), Jessica Townsend a travaillé en tant que rédactrice pour le magazine de nature Australia Zoo.

En lisant le premier Tome de cette saga j’ai retrouvé l’émotion que j’avais eue en découvrant Harry Potter des années auparavant : l’émerveillement. J’ai littéralement été transportée dans cet univers et fascinée par ce monde magique dans lequel je me suis tout de suite sentie comme chez moi. Précisons ici que oui, j’ai ressentis le même émerveillement que lorsque j’ai découvert Harry Potter mais cela ne veut pas dire que j’y ai retrouvé la même histoire ! J’ai entendu dire, à tords, que Nevermoor n’est qu’une copie d’Harry Potter mais avec un personnage principal féminin. Non. Je ne suis absolument pas d’accord avec ça. Certes, on retrouve dans Nevermoor des éléments que l’on a dans Harry Potter comme l’idée d’un enfant particulier, « élu », et un univers incroyablement riche avec magie et créatures fantastiques, mais la comparaison s’arrête là. Jessica Townsend a su écrire une histoire originale et créer son propre univers magique, en se détachant au mieux de l’énorme influence qu’à la saga Harry Potter dans le monde de la littérature fantastique pour la jeunesse.

Nevermoor – Tome 1 : Les défis de Morrigane Crow, nous raconte l’histoire de la petite Morrigane qui a eu la malchance de naître le jour du Merveillon, ce qui signifie deux choses : elle est maudite et est condamnée à mourir à minuit le jour de ses onze ans. Depuis sa naissance, tous les habitants de Jackalfax, sa ville natale, lui mettent sur le dos tous ce qui arrive de mauvais dans la ville. Quelque chose de fâcheux se produit ; c’est la faute de la présence de l’enfant maudit… et c’est toujours le portefeuille de son père, qui se trouve être le maire de Jackalfax, qui en paye les frais. Sa mère est morte, son père ne lui témoigne aucune affection et sa belle-mère n’attend qu’une chose, qu’elle meurt. Seule sa grand-mère, qui derrière une apparente froideur, semble apprécier quelque peu la petite. La pauvre Morrigane à tellement l’habitude de s’entendre dire qu’elle est la cause de tous les malheurs qu’elle finit par en être convaincue. Triste, elle attend, apeurée mais résignée, la nuit de ses onze ans pour mourir. La fameuse nuit arrive enfin, mais Morrigane est sauvée in extremis par un homme étrange du nom de Jupiter North qui l’emmène illégalement dans le monde magique de Nevermoor et lui demande d’être sa candidate pour entrer à la mystérieuse et prestigieuse société Wundrous. Jupiter emmène Morrigane au Deucalion, un splendide hôtel dont il est le propriétaire. Le Deucalion, dont la décoration et les meubles changent en fonction de l’humeur des clients, va devenir le lieu de résidence de l’enfant jusqu’à la fin de ses « défis » pour intégrer la société Wundrous. Morrigane va alors découvrir le monde merveilleux de Nevermoor, avec sa magie mais aussi ses dangers.

Morrigane est une enfant intelligente et courageuse mais elle n’est pas parfaite de ce fait elle peut commettre des erreurs. L’héroïne de Nevermoor a beau être une sorte d’élue elle est avant tout une enfant comme les autres, qui peut éprouver des sentiments nobles mais aussi de la jalousie, du ressentiment…etc. Morrigane est un être humain et tout comme elle nous ressentons bien plus souvent que nous le souhaiterions ce genre de sentiment. On s’attache à Morrigane pour ses qualités mais aussi parce que ses défauts la rendent d’autant plus crédible. Tous les personnages de Nevermoor sont construit de cette façon, personne n’est tout blanc ni tout noir.

En parlant des personnages, mon personnage préféré est sans aucune hésitation la magnifichatte Fenestra (Fen pour les intimes). J’adore Fenestra, cette chattes gigantesque, majestueuse et ravissante. J’aime ses répliques cinglante et sa franchise. Mais ce que j’aime le plus chez Fen, c’est que derrière son air très détaché qu’elle gardera tout au long du roman, elle a un grand cœur et va profondément s’attacher à Morrigane. On sent qu’elle n’hésiterait pas à sortir les griffes pour la défendre.

Avec Nevermoor, Jessica Townsend arrive à nous ramener en enfance à travers un monde magique qui nous émerveille à chaque page sans en oublier la grisaille de notre monde réel dans lequel il faut constamment se battre et faire ses preuves. L’histoire se déroule dans un univers magique imaginaire mais l’autrice aborde des problématiques bien présentes dans notre monde. Les préjugés, le regard des autres, le manque de confiance en soi, la discrimination, la peur de la mort…etc. Je pense que les enfants ont beaucoup à apprendre de ce livre. Je le conseille aux enfants à partir de 10ans et à tous les adultes qui ont gardé une âme d’enfant  et qui aiment le fantastique. Ne vous arrêtez pas au fait que ce soit un livre jeunesse. Personnellement j’ai hâte de découvrir le suite de cette Saga prometteuse!


PS : Si vous aimez les livres, et notamment les livres jeunesse, jeunes adultes et historique, je vous conseille d’aller faire un petit tour sur l’instagram de mon amie Chrystelle : le_monde_livresque_de_chrystelle. Ah oui, et si vous aimez Animal Crossing aussi 😉




Miss PommePomme

Rendez-vous sur Hellocoton !